Un aprés-midi de commémoration de l’abolition de l’esclavage

 Gouss Cultures du Monde, le collectif d’associations de la ville de Goussainville, rassemblant: ACDT, EKLA D’ILES, FEMMES DE CŒUR, THEO, Association Franco Camerounaise de Goussainville, COMORES, Association Franco Capverdienne de Goussainville, JC DOMAIN France OUIDA, SAISON, AMON ISIS, a organisé les festivités de la commémoration de l’abolition de l’esclavage le 10 mai à Goussainville.

A l’occasion, les organisateurs ont  rassemblé autour d’un défilé et d’une après-midi festive, les habitants de la commune et des villes alentours. Entre 300 et 400 citoyens ont répondu à l’appel sous un soleil lumineux. L’Ambassade du Sénégal à Paris était représentée en force. On pouvait ainsi noter la présence du Consul général du Sénégal à Paris, du Ministre Conseiller de l’ambassade et de l’attaché militaire de l’ambassade du Sénégal à Paris. On remarquait également l’attaché culturel de l’ambassade du Cap-Vert à Paris au niveau diplomatique, et également la présence de la députée du Val-D’Oise qui a tenu a déposé une gerbe, ainsi que le délégué du Préfet.

La cérémonie officielle a été agrémentée par de magistrales interprétations de Chansons Gospel de la célèbre Chorale Gospel de Paris, dirigée par le très charismatique Georges SEBA. A 14h30, un défilé coloré aux rythmes de tambours et de danses afro-antillaises s’est dirigé vers le complexe Bacquet où les invités (plus de 300 encore) ont pu profiter d’un buffet offert par l’association Gouss Cultures du Monde.

Lors de son allocution, rappelant le refus de la haine, du mépris de nos prédécesseurs, le Président de l’association, M. Roch MASSÉ BIBOUM, a fait observer une minute de silence à l’auditoire en mémoire des victimes, et a fait répéter trois fois à la foule : NON, NON, NON . Thomas Sankara disait : « Je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».